Pratiquer la méthode Feldenkrais TM

La vie est mouvement.
Mettre de la qualité dans vos mouvements, c’est mettre de la qualité dans votre vie !

M. Feldenkrais

La méthode Feldenkrais participe pleinement à la stimulation de la créativité et à l’entretien de la mobilité de l’être.

Elle fait partie intégrante de l’histoire de Sentiers, et pour cause, l’un des fondateurs de l’association Claude Espinassier, était praticien Feldenkrais. Il a accompagné de nombreux artistes et notamment Bernard Glandier.

En 2019, les associations Sentiers et Felden.mouv’ poursuivent leur partenariat pour proposer un cycle de pratique Feldenkrais™ .

L’atelier de pratique Feldenkrais™, est animé par Isabelle Minetto, professeur de danse et praticienne Feldenkrais™, un travail tout en douceur, pratiqué essentiellement en salle, qui vise à entretenir et développer notre capacité à bouger, se déplacer, agir et ressentir.

www.feldenkrais-france.org

Les dates
20 avril-18 mai
Les horaires
de 10h à 12h 30 pour l’atelier de pratique Feldenkrais™
Informations pratiques
Lieu :
Studio de danse- La Genette verte – Florac (48)
Tarifs :
pour  la pratique Feldenkrais™(2 hs) : 20€, forfait pour 3 séances : 50€
Adhésion à Felden.mouv’ ,  à Sentiers ou Ballet Bross
Nombre de places limité, l’inscription est obligatoire
Possibilité de covoiturage à partir de Lamelouze et d’Alès  (le lieu et l’heure de RV seront communiqués à l’inscription)
Tenues confortables et chaudes conseillées.
Pour toute question, nous contacter :
Sentiers : 06 83 72 86 60
sentiers.bg30@gmail.com
www.sentiers.fr

 Felden.mouv’ 07 81 08 7 0 51 / (Quézac, Lozère), propose des pratiques de bien être, en particulier les pratiques somatiques. Facebook/felden-mouv lozere

En partenariat avec l’association Ballet’bross

Comment se déroule une séance collective ?

Il s’agit, sans effort inutile, de ressentir profondément, avec plaisir et curiosité, le geste le mieux adapté, d’offrir au corps la possibilité d’utiliser toutes les configurations possibles de chaque articulation. L’enseignant guide de la voix, il ne montre pas pour que chacun découvre sa propre manière de se mouvoir.
C’est au fil de ces séances que nous découvrons nos routines comportementales, nous explorons de nouvelles voies, nous nous libérons des habitudes qui nous entravent, nous cheminons vers tout notre potentiel.

Qui anime les séances ?

Isabelle Minetto, praticienne Feldenkrais ™ certifiée, professeur de danse.

 

La méthode Feldenkrais en quelques mots

Deux phrases significatives de cette méthode:
« Comment voulez-vous faire ce que vous voulez si vous ne savez pas ce que vous faites ? »
« Rien dans nos schémas de comportement n’est permanent, si ce n’est notre conviction qu’ils le sont. »
Il s’agit donc d’une méthode basée sur l’action, sur la conscience du mouvement. On pourrait dire une conscience du mouvement. Feldenkrais pensait que la façon la plus rapide et la plus simple d’influencer le cerveau est de passer par le mouvement. C’est une méthode qui utilise le mouvement pour parler au cerveau. (…) La méthode Feldenkrais s’appuie sur le processus sensori-moteur qui organise le système nerveux du bébé. Ce même processus permet ensuite restauration et entretien des fonctions chez l’adulte, lui permettant de conserver souplesse de corps et d’esprit, donc de se découvrir en permanence de nouvelles aptitudes, de nouvelles stratégies de fonctionnement, en un mot de la créativité. »

Extrait du texte de Claude Espinassier, septembre 1998

 

Pratique Feldenkrais

La méthode Feldenkrais est issue d’une des pensées du corps et du mouvement les plus importantes et les plus cohérentes du XX° siècle. Par l’exploration et la mise en éveil de la sensibilité corporelle, elle contribue à enrichir toute activité artistique en nous mettant en communication avec cet extraordinaire lieu de ressources créatives qu’est le corps. Elle est particulièrement essentielle pour le danseur dont le corps en mouvement représente l’outil de création et de connaissance, de relation au monde.
Un des mérites de la méthode Feldenkrais est de ne rien « montrer », libérant ainsi le sujet de toute mimétique. C’est à partir de sa propre expérimentation qu’il découvre son univers moteur dans toute sa singularité et toute sa richesse: un travail conduit avec précision et profonde connaissance du corps, mais aussi dans le climat bienveillant et moralement intègre d’une abscence de jugement évaluatif portant sur la personne.
La pensée et les recherches de Moshe Feldenkrais ont exercé une grande influence sur l’histoire de la danse en particulier à travers son élève Ann Halprin: les procédures des « tasks » (tâches) qu’elle élabore à l’aube des années 60 aux Etats-Unis ont beaucoup à voir avec la proposition d’un « protocole » donné verbalement, à l’instar d’une « partition » dont le sujet est censé actualiser le déroulement en trouvant par soi-même les voies d’investigation. On peut dire que cette méthode et cette pensée sont liées à ce que la danse du 20ème siècle a connu et connait encore de plus expérimental et de plus avancé.

Laurence Louppe (Extrait du texte ‘août 98’)

 


La méthode Feldenkrais™ , ses bienfaits, son mode d’emploi :

Une pratique tout en douceur, faite de mouvements faciles mais souvent inhabituels, exécutés sans effort, qu’un nombre croissant de personnes expérimentent et adoptent.
C’est à la suite d’une blessure au genou, que Moshé Feldenkrais homme de sciences et pionner du judo en France, inventa une méthode corporelle proposant d’explorer les chemins par lesquels le mouvement circule à travers les différentes parties du corps. Considérant la personne dans sa globalité, il va établir un rapport entre les mouvements et l’image de soi. Une invitation à prendre conscience de son corps en exerçant une énergie minimale, en diminuant l’effort, en relâchant les tensions qui empêchent l’écoute de ses propres sensations.
L’une des propositions de la méthode Feldenfrais™ est de déceler cette ˝force de mieux être˝ qui se trouve en chacun de nous et à laquelle on peut accéder à travers la ˝prise de conscience par le mouvement˝ et l’intégration fonctionnelle, les deux volets de la méthode.

La prise de conscience par le mouvement :

La méthode Feldenkrais™ part du postulat selon lequel nos schémas d’action s’inscrivent dans le système nerveux au cours de l’apprentissage alors que les animaux, eux, acquièrent leurs schémas par l’instinct.
Les schémas d’action, autrement dit ces habitudes prises dans nos postures et le déroulement de nos mouvements, ne correspondent pas toujours à nos besoins réels. Nous fonctionnons souvent avec les nuques raides, des épaules tendues vers le haut et une poitrine ˝bétonnée˝.
Nous avons aussi des représentations arrêtées de la manière d’être assis, de marcher ou de se tenir ˝droit˝ qui peuvent être à l’origine des sensations de fatigue, d’inconfort ou de douleur. Pour changer ces ˝mauvaises habitudes˝ ou ces ˝idées préconçues˝, la méthode Feldenkrais propose d’explorer des mouvements en s’appliquant à les coordonner. En effet, cette technique considère que l’on intègre plus facilement les informations lorsqu’il y a prise de conscience par le mouvement.
La méthode Feldenkrais n’est pas une gymnastique, parce qu’il ne s’agit pas de répéter mécaniquement un mouvement, ni de le réussir, ni d’imiter un modèle.
La prise de conscience par le mouvement est cette partie de la méthode qui se pratique en groupe, à travers des mouvements exploratoires faciles, souvent inhabituels, exécutés sans effort, avec l’esprit curieux et l’envie de jouer, de se faire plaisir. C’est un enseignement sensoriel et moteur qui développe le sens kinesthésique (aptitude à sentir les répercussions d’un mouvement sur les différentes parties du corps). Au départ, on cherche à développer un meilleur ancrage dans le bassin ( source de force) afin d’avoir une meilleur mobilité de tout ce qui lui est périphérique : le dos, la poitrine, la nuque, la tête, les yeux. L’idée est de répartir l’effort de manière plus harmonieuse dans le corps. Grâce à cela, la colonne vertébrale ( le tronc de notre arbre corporel) devient plus libre et les muscles plus disponibles pour le mouvement.
La seconde composante de la méthode Feldenkrais est l’intégration fonctionnelle qui se pratique en séances individuelles au cours desquelles le praticien, par ses mains légères et attentives, guide la personne à travers de nouvelles façons de bouger.

Bienfaits :

Cette méthode, qui peut être partagée par tout un chacun, est particulièrement prisée des danseurs, acteurs, chanteurs et musiciens. Ils y trouvent un moyen extrêmement efficace de préserver leur précieux outil de travail : leur corps en relation avec leur art.
La méthode Feldenkrais offre la possibilité de sortir des stéréotypes et de la complusion. Les personnes développent un grand répertoire de fonctionnement, une grande adaptabilité aux circonstances changeantes de la vie. Le corps apprend toutes les formes et configurations possibles de mouvements qu’il peut réaliser, et cela change non seulement la force et la souplesse du squelette, mais provoque également un profond changement dans l’image de soi. Cette représentation plus claire de soi-même rend l’imaginaire dynamique, et on peut ajouter des notes à sa partition ou même carrément changer de disque !
Au fur et à mesure de la pratique, l’efficacité du fonctionnement global la personne s’améliore, entrainant un accroissement de l’aisance et de la vitalité. Une meilleure qualité d’action et de mouvement se met en place dans les tâches quotidiennes (être assis confortablement, marcher, conduire une voiture, travailler à l’ordinateur…) comme dans celles pour lesquelles une grande habileté est requise (chant, danse, théâtre, musique, …).
Tout l’intérêt de la méthode Feldenkrais est de devenir autonome et, donc, de devenir soi-même.
Il n’y a pas de contre-indications puisqu’il s’agit avant tout d’être confortable et de faire des mouvements sans effort en évitant de créer des tensions, chacun faisant en fonction de ses moyens et à son propre rythme.

Mode d’emploi :

La plupart des séances, d’une durée d’une heure environ, se déroulent en position couchée, sur le dos, ou sur le ventre, ou de côté afin de faciliter l’abandon des schémas musculaires habituels. Les pressions coutumières sur la plante des pieds et la configuration des articulations du squelette qui en découlent sont aussi supprimées.
Les séances sont menées aussi lentement et agréablement que possible, les explorations en mouvement étant suggérées par le praticien à voix douce, attentif aux besoins des personnes.
Les mouvements sont simples et variés (roulement, torsion, déplacement) légers, effectués sans le moindre effort en évitant toute douleur ou gêne afin de développer une écoute et une sensibilité qui permet à la personne de prendre conscience du fonctionnement des différentes parties de soi (et des interactions entre elles), de découvrir d’autres schémas d’action que ceux dont elle a l’habitude, de détecter le moindre changement au niveau du tonus et de l’alignement du squelette, et d’apprendre à agir de manière appropriée.

Bibliographie :

Energie et bien-être par le mouvement, Moshé Feldenkrais, édition Dangls (1993)
La puissance du Moi, Moshé Feldenkrais, édition Laffont – collection Réponse (1990)
L’évidence en question, Moshé Feldenkrais, édition l’Inhabituel (1997)
Etre et maturité, Moshé Feldenkrais, édition l’Espace du Temps Présent
Le cas Doris, Moshé Feldenkrais, édition l’Espace du Temps Présent